Historique

L'histoire du pont

A partir des textes de Madame Marie-Ange MANEM et de Monsieur Marcel BELLY, je me suis autorisé à rédiger une courte synthèse de "l'histoire du pont" dont les travaux s'achèveront fin mars 2021.

Depuis le XVIe, un pont à redan, c'est à dire un pont de pierre formé par cinq petites arches en ogive et d'une grande arche, en voûtes régulières avec parapets et avant becs, surplombe le Bandiat (il ressemblait, en plus modeste, au pont de Bourdeilles).

  • L'arrivée du chemin de fer en 1880 entraîne la nécessité pour Javerlhac d'améliorer le réseau routier environnant, et pour la 1ère fois, le Conseil Municipal du 23 janvier 1881 évoque ce problème.
  • Le Conseil Municipal du 18 juin 1882 traite du mauvais état de ce pont et du danger qu'il représente face à l'essor de la circulation.
  • Les élus réunis le 18 novembre 1883 évoquent primo la nécessité d'entretenir le vieux pont et secundo la création d'un nouveau pont, 200 mètres en aval.
  • Puis 1883-1893 silence.
  • 1893 est une année capitale :
    •    Le Conseil Municipal de janvier rend compte que le pont est trop étroit pour répondre aux besoins d'une circulation accrue et une délibération du 12 février 1893 opte pour un 2ème pont à double voie à 200 m en aval.
    • L'été 1893 sera crucial : la route Piégut Mareuil devient propriété du Département et, dès lors, les élus comprennent très vite que le sort du pont dépend désormais du Conseil Général.
  • Janvier 1894 pétition des Javerlhacois pour maintenir le vieux pont de pierre et pour créer en aval un pont à double voie. INUTILE VOLONTÉ !

En dépit des décisions du conseil municipal et de la pétition signée par la majorité des Javerlhacois, "L'administration supérieure" a déjà décrété la démolition du pont de pierre... Et du vivant de l'ingénieur Gustave EIFFEL on a préféré un pont métallique à un pont de pierre...

  • Le pont a donc aujourd'hui 125 ans et sera intégralement changé, à l'identique (une plus large place sera laissée aux piétons).   

Le Maire